Tous les articles par isabelle.barnel@gmail.com

A propos isabelle.barnel@gmail.com

Isabelle Barnel est Conseil en communication (Digital | Evènementiel | Relations Presse). Isabelle anime des ateliers Web 2.0 et Réseaux Sociaux au Club de la Presse de Lyon et elle intervient en stratégie digitale à CAP'COM, à ISEG MARKETING & COMMUNICATION SCHOOL, à l'ISCOM. Aussi, Isabelle organise des évènements "grand public" dans le secteur de l'Enseignement supérieur et de la recherche. Ses autres missions : veille stratégique et e-réputation, storytelling, interviews, publications de contenus online, rédaction de pages, dans les secteurs sportif et culturel.

JAZZ A VIENNE 39e ÉDITION : LES ÉCHOS DE

« Une programmation de dingue ! » – France 2

« Le festival Jazz à Vienne est en France l’équivalent des mastodontes du rock. » – Le Monde

« Chaque année, le festival célèbre le jazz, dans toute sa richesse, son éclectisme, ses valeurs de partage, de rencontres et d’ouverture. » – France Inter

« Des projets exclusifs, des grands noms […]. Les stars internationales du jazz côtoient la nouvelle génération. Son histoire, son cadre très agréable et ses programmations toujours foisonnantes ont rendu Jazz à Vienne incontournable. » – Télérama

« Dans un cadre magnifique (son emblématique Théâtre Antique), Jazz à Vienne voit le genre de son intitulé au sens le plus large. » – Les Inrockuptibles

« Une affiche étincelante dans le cadre inspiré du Théâtre Antique, la 39e édition de Jazz à Vienne voit grand. » – La Croix

« Sa longévité fait chaud au cœur ! Depuis près de quarante ans, cette grande fête du jazz réunit les plus grands artistes d’hier et d’aujourd’hui. » – Le Figaro

« Jazz à Vienne ne connaît pas seulement ses classiques, mais connaît ses modernes aussi et surtout ses croisements musicaux improbables. » – Europe 1

« La programmation 2019, témoin de la richesse des différents genres d’une musique en évolution permanente nous régale avec de grands artistes fidèles du festival. » – FIP

« Jazz à Vienne frappe fort. » – L’Humanité »Le jazz pour tous et sous toutes ses formes avec Jazz à Vienne. » – RCF

« Dans le Théâtre Antique, qui domine la ville et embrasse la vallée du Rhône, on fait face, le soir, au soleil couchant. À la tombée du jour, la scène s’ouvre alors aux musiques festives, du blues au son cubain, en passant par l’afro-beat, le flamenco, le zouk ou le hip-hop. »– La Terrasse

« 16 jours, 250 concerts et 1000 artistes. Voilà trois chiffres qui suffisent à résumer la force de frappe démultipliée de Jazz à Vienne. » – Le Petit Bulletin

« Les invités prestigieux ne manquent pas pour cette 39e édition. » – Tribune de Lyon

« Jazz à Vienne : grande programmation. » – MX

« Jazz à Vienne met la barre très haut, (…) un line up aussi varié que dément. » – Heure Bleue

« Le festival Jazz à Vienne célèbre l’univers du jazz. Réel mélange entre modernité et ancien, métissage musical sincère, le festival riche de sa diversité se veut pluriel et ouvert avant tout. » – Dauphiné

« Chaque année, ce sont plus de 200 000 festivaliers qui viennent à la rencontre des 1 000 artistes se produisant sur les 4 scènes. » – Exit Mag

« Bientôt la quarantième édition pour Jazz à Vienne et toujours la même ambition pour faire résonner les vieillies pierre du Théâtre Antique. » – Soul Bag

« Avec Up Above My Head […] en ouverture de Jazz à Vienne [les artistes] rendront un vibrant hommage au souffle de liberté qui donne son sens et sa force à la musique afro-américaine depuis toujours. » – Jazz Magazine

« Depuis 39 ans, Jazz à Vienne lance le début de l’été avec 16 jours de fête pour célébrer toute la richesse du jazz dans le cadre magnifique du Théâtre Antique de Vienne. La programmation éclectique et exigeante est à la fois tournée vers l’histoire et vers l’avenir avec de grandes stars internationales du jazz mais aussi la nouvelle génération et des soirées thématiques. » – Le Petit Bulletin

« Pour sa 39e édition, Jazz à Vienne promet une programmation colossale : 16 jours de musique et un millier d’artistes pour 250 concerts. » – Tous les festivals

« Du 28 juin au 13 juillet, quelques-uns des artistes les plus intéressants du moment se succèderont sur les scènes du festival. » – Qwest TV

LA 39e ÉDITION EN QUELQUES CHIFFRES

16JOURS DE MUSIQUE

1000 ARTISTES

250 CONCERTS DONT 3/4 GRATUITS

229 000 FESTIVALIERS EN 2019

+4 % d’augmentation sur 2019

74 500 SPECTATEURS AU THÉÂTRE ANTIQUE

96 000 SPECTATEURS À CYBÈLE DONT 1 050 JAZZ FOR KIDS

+19% d’augmentation sur 2019

53 500 SPECTATEURS

  • Caravan’Jazz
  • Jazz Ô Musée
  • Expositions
  • Académie
  • Résonnances Métropolitaines
  • Lettres sur Cours
  • Traits de Jazz
  • Jazz en Ville…

5 000 SPECTATEURS AU CLUB DE MINUIT ET AU JAZZ MIX

229 000 FESTIVALIERS EN 2019

+4 % d’augmentation sur 2019

DONT 1 000 PSH ACCUEILLIS, 30 NATIONALITÉS :

  • CORÉE DU SUD
  • JAPON
  • INDE
  • ISRAËL
  • HONG-KONG
  • UKRAINE
  • RUSSIE
  • ROUMANIE
  • NOUVELLE-ZÉLANDE
  • VÉNÉZUELA…

 

LE THÉÂTRE ANTIQUE

Avec une programmation réunissant les jazz de tous les horizons, les styles et les générations, le Théâtre Antique a offert 15 soirées uniques aux festivaliers.

Citons notamment

  • la création Jazz à Vienne Up Above My Head avec Camille, Sandra Nkaké, Raphaël Lemonnier et Raphaël Imbert
  • la soirée piano avec Chilly Gonzales, GoGo Penguin et Chassol
  • la mise en avant de la nouvelle génération avec Snarky Puppy et Kokoroko
  • la soirée hip-hop avec le grand retour d’Hocus Pocus et Tom Misch
  • la soirée Caraïbes avec MizikOpéyi, la reine Calypso Rose et Kassav
  • le marathon de plus de 4h de John Zorn
  • la soirée Afrique avec Manu Dibango et l’Orchestre national de Lyon, Flavia Coelho, Manou Gallo et Fatoumata Diawara.

Scène emblématique du festival, le Théâtre Antique a rassemblé 74 500 personnes sur 15 soirées (- 9,5% par rapport à 2018).

En raison de conditions météorologiques exceptionnelles, le festival a été contraint d’annuler deux dates au Théâtre Antique : une première en 39 ans !

DCIM100MEDIADJI_0200.JPG

Depuis quinze ans, Jazz à Vienne ouvre le festival avec un spectacle gratuit à destination des élèves des classes primaires de Vienne Condrieu Agglomération.

Ce sont 6 000 enfants qui envahissent chaque année les gradins du Théâtre Antique pour un moment riche en émotions et en musique.

En raison d’un épisode de canicule, les Inspections Académiques de l’Isère et du Rhône ont décidé d’annuler toutes les sorties scolaires sur le territoire dont le spectacle jeune public faisait partie.

Cela explique la baisse de la fréquentation du Théâtre Antique.

Le festival Jazz à Vienne s’est également vu dans l’impossibilité technique de maintenir les concerts programmés le 1erjuillet au Théâtre Antique avec Ben Harper et Zac Harmon à cause d’un épisode exceptionnel d’intempéries qui a survolé la région.

La scène, les instruments et les installations techniques inondés ont empêché le spectacle.

Malgré la forte pluie, l’évacuation des 5 000 personnes déjà présentes dans le Théâtre Antique s’est déroulée dans le calme et aucun incident grave n’a été à déplorer.

Jazz à Vienne remercie l’implication des équipes techniques et bénévoles présentes sur site qui ont su gérer la situation avec calme et sang-froid.

Le festival remercie également son public fidèle, les artistes, les productions et managements pour leur compréhension.

L’équipe a immédiatement mis tout en œuvre pour trouver les meilleures solutions pour répondre aux attentes des festivaliers et a annoncé, moins de trois heures après l’évacuation, le report du concert de Ben Harper le 24 juillet prochain au Théâtre Antique !

LA SCÈNE DE CYBÈLE

Épicentre du festival, la scène de Cybèle qui propose tous les jours, de 12h30 à 23h, une programmation entièrement gratuite a rassemblé 96 000 festivaliers (+19% d’augmentation sur 2019).

Parmi les 92 concerts qui ont eu lieu à Cybèle, cette édition a notamment été marquée par les passages remarqués de

  • Macha Gharibian avec son jazz latin et néo-classique
  • Supergombo et son énergie débordante
  • le jazz fusion et la pointe d’humour des Québécois de Razalaz
  • la musique traditionnelle mélangée au jazz contemporain du groupe Marthe
  • le brass Band balkanique de Captain Stambolov
  • le jazz expérimental et progressif d’House of Echo
  • l’afropop de la chanteuse Valérie Ékoumè qui a fait danser tout Cybèle !

LE CLUB DE MINUIT / JAZZ MIX

Rendez-vous incontournable en fin de soirée après le Théâtre Antique, les deux scènes d’after ont proposé 13 concerts rassemblant 5 000 spectateurs.

La programmation du Club de Minuit a plongé le public dans un voyage du Brésil avec Projeto Coisa Fina, à Cuba avec le pianiste Alfredo Rodriguez et le percussionniste Pedrito Martinez, en passant par le Moyen-Orient avec la flûtiste syrienne Naïssam Jalal et la Bretagne avec Fleuves.

La scène du Jazz Mix a offert une programmation au carrefour de rencontres, d’improvisations et de créations inédites, notamment le concert du batteur chicagoan Makaya McCraven et le quintet américain Butcher Brown

JAZZ À VIENNE C’EST AUSSI…JAZZ Ô MUSÉE

RENCONTRES PUBLIQUES – NOUVEAU

Animées par des journalistes et spécialistes, 14 rencontres publiques en présence des artistes se sont déroulées au Théâtre de Vienne autour de la programmation 2019.

950 personnes ont ainsi profité de ces moments de proximité avec les intervenants et invités.

Parmi ces rendez-vous, une rencontre professionnelle, organisée en collaboration avec Zone Franche et le CMTRA, a été l’occasion de débattre autour de « La place des Antilles françaises dans la culture française », en présence notamment des journalistes Edwy Plenel et Jacques Denis.

JAZZ FOR KIDS – 2e ÉDITION

Le festival Jazz à Vienne a pour ambition de fédérer tous les publics et de les accompagner dans la découverte de la musique.

Espace ludique spécialement aménagé pour les plus jeunes et de leur famille à Cybèle, Jazz for Kids a rassemblé plus de 1 050 enfants autour d’activités entièrement gratuites.

Au programme de l’édition 2019 : jeux, maquillages, mais aussi ateliers artistiques : peinture, découverte instrumentale, fabrique de pochettes de disques et de tote-bags… Et sur la scène du Kiosque, quatre spectacles jeune public s’adressaient directement à l’imaginaire des plus petits.

TRAITS DE JAZZ – 3e ÉDITION

Pour cette troisième édition de Traits de Jazz qui associe bande dessinée et jazz, le public a pu découvrir les différentes étapes de travail qui ont permis d’aboutir à l’affiche 2019 réalisée par Jacques de Loustal, ainsi qu’une exposition de lithographies de Brecht Evens.

Des séances de dédicaces ont permis de rencontrer de nombreux dessinateurs amateurs de jazz.

En coproduction avec le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, un concert dessiné était programmé au Théâtre de Vienne : le pianiste et compositeur Christophe Chassol, Céline Devaux et Brecht Evens nous invitaient à une expérience multisensorielle où la musique, la vidéo et la bande dessinée ne font plus qu’un.

JAZZ Ô MUSÉE

À seulement 5 minutes à pied du centre-ville, le Musée Gallo-Romain de Saint-Romain-en-Gal – Vienne a ouvert ses portes aux artistes de Jazz à Vienne pour des instants magiques dans ce lieu historique :

4 concerts désormais très prisés du public mêlant les styles et les cultures dont le dernier, le dimanche, autour d’un brunch antillais dans les jardins du musée..

DCIM100MEDIADJI_0197.JPG

LETTRES SUR COUR – 28eÉDITION

Lettres sur Cour a rassemblé 1 450 festivaliers dans la cour de la cure Saint-Maurice. Le jazz et la littérature se sont retrouvés cette année pour une plongée « au cœur de l’Océan indien » : des lectures et rencontres avec les auteurs Eugène Ebodé, Nassuf Djailani, Ananda Devi, Ali Zamir et deux concerts pour faire le plein d’énergie et de maloya.

 

L’ACADÉMIE DE JAZZ À VIENNE – 26e ÉDITION

140 stagiaires ont participé aux stages de l’Académie de Jazz à Vienne qui proposait cette année ces ateliers :

  • éveil musical
  • gospel
  • jazz et danse
  • jazz et yoga
  • brass band
  • lindy hop

La deuxième édition du JazzUp a rassemblé 23 jeunes musiciens français et internationaux de 16 à 25 ans pour ce summer camp de perfectionnement qui est pensé en vue d’une orientation professionnelle dans le jazz.

Le JazzUp est réalisé en collaboration avec Le Trente, plusieurs partenaires internationaux (Biguine Jazz Festival, Jazz Reach et Taller de Músics), et en partenariat avec Buffet Crampon et imusic-school.

Ces ateliers et stages de l’Académie donnent lieu à des concerts de restitution sur la scène de Cybèle les derniers jours du festival.

RÉZZO FOCAL JAZZ À VIENNE – 15e ÉDITION

Le tremplin RéZZo FOCAL vise à porter sur le devant de la scène les nouveaux talents du jazz en les accompagnant vers la professionnalisation. Les neuf finalistes sélectionnés par nos partenaires en région se sont présentés sur la scène de Cybèle, les 28, 29 et 30 juin.

Après délibération, le jury a nommé Léon Phal 5tet lauréat du RéZZo FOCAL Jazz à Vienne 2019. Le groupe aura ainsi l’opportunité d’enregistrer un album sur le label Naïm Records, de bénéficier d’un soutien à la diffusion et d’un accompagnement artistique et promotionnel pendant un an.

MAIS AUSSI..

Comme chaque année, de nombreux autres événements sont venus enrichir la programmation :

  • le concert spirituel Gospel à la cathédrale Saint-Maurice qui a connu une affluence record
  • Caravan’Jazz qui sillonne les communes de Vienne Condrieu Agglomération
  • l’exposition « Par les Damné.e.s de la terre » de Rocé
  • Jazz à Vienne fait son cinéma
  • le salon du disque
  • les résonances métropolitaines
  • et nouveauté cette année, un concert intimiste dans l’église de Saint-André-le-Bas.

 

© Crédits photos : DR, Simon Bianchetti,, Guy Carlier, Simon Cavallier, Collectif des Flous Furieux, Daniel Durand, Adam Garner, François Marlot, Arthur Viguier.

 

Share This:

DIANA KRALL à JAZZ A VIENNE le 09.07.2019

Pour 2019, Jazz à Vienne garde le cap et reste fidèle à son histoire avec une programmation qui cherche toujours à défendre cette musique, mais également à surprendre avec des créations et des projets spéciaux qu’on ne verra que sur le festival.

La programmation est à la fois tournée vers l’histoire et l’avenir avec de grandes stars internationales du jazz mais aussi la nouvelle génération et des soirées thématiques.

Ainsi, les festivaliers auront le plaisir de retrouver Chick Corea, Ben Harper, Diana Krall et Bobby McFerrin et d’entendre pour la première fois au festival Parov Stelar, Chilly Gonzales, Calypso Rose et Charlie Winston.

DIANA KRALL

MARDI 09 JUILLET

20H30

THÉÂTRE ANTIQUE

The Very Best of Diana Krall paraissait en 2007.

La compilation établissait alors le bilan de quinze années d’une carrière internationale rayonnante.

Douze ans plus tard, après l’embardée pop de Wallflower (2015), la pianiste canadienne Diana Krall revient s’abreuver à la source. Pour preuve, déjà, ce Turn Up The Quiet (2017), son quinzième et dernier album en date qui rendait un hommage appuyé à la tradition du Great American Songbook.

La production était alors signée par Tommy LiPuma, le légendaire chirurgien de la note bleu qui, après avoir collaboré avec Miles Davis, Al Jarreau ou George Benson et juste avant de disparaître (en mars 2017) aura pris le temps de ciseler un écrin sonore à la voix et au piano de Diana Krall.

Solide pianiste de combo, la star venue du grand Ouest canadien est aussi une meneuse.

Sa marque de fabrique reste ce sens inné du tempo affiné auprès de ses mentors Ray Brown et Jimmy Rowles.

Dès The Girl in the Other Room (2004), elle s’approprie les compositions originales de son mari Elvis Costello et un camaïeu de madeleines pop des années 60 et 70.

Aujourd’hui, de I’m Confessin’ à Night and Day, Diana Krall revient aux fondamentaux.

Line-up : Diana Krall (p, v), Robert Hurst (b), Karriem Riggins (dms) + special guest Joe Lovano (s

Share This:

DIGIT’ERE DAY – 04.07.2019

La 1ère édition

DIGIT’ERE DAY

 » C’est quoi ton quotidien avec le numérique  »

Ce sera le jeudi 4 juillet 

A l’Université de Lyon – Jean-Moulin Lyon 3 (88 Rue Pasteur 69007 Lyon)

Avec en conférence d’ouverture le Groupe Altitude

Pour redécouvrir tout le programme, c’est ici https://lnkd.in/gwXHx3j

digitereday revolutionnumerique digital

Share This:

BEN HARPER à JAZZ A VIENNE le 01.07.2019

Jazz à Vienne 2019, c’est aussi une belle célébration du blues avec notamment Ben Harper accompagné des Innocent Criminals.

En raison d’un épisode exceptionnel d’intempéries qui a survolé la région, le festival Jazz à Vienne s’est vu dans l’impossibilité technique de maintenir les concerts programmés le soir du 1er juillet au Théâtre Antique avec Ben Harper et Zac Harmon. La sécurité du public reste une priorité pour le festival qui a décidé d’annuler le concert. Une première en 39 ans.

Jazz à Vienne a immédiatement mis tout en œuvre pour trouver les meilleures solutions pour répondre aux attentes des festivaliers. Aussi, le festival a le plaisir de vous annoncer la confirmation du report du concert de Ben Harper le 24 juillet prochain au Théâtre Antique et tient à remercie l’artiste et la production Corida.

 

LUNDI 1ER JUILLET – 20h30 – THEATRE ANTIQUE

BLUES

BEN HARPER & THE INNOCENT CRIMINALS

C’est au seuil des années 2000 que Ben Harper, dont on salue alors les « joyaux d’une finesse exquise » autant que l’élégance de ses interprétations, négocie un virage électrique serré avec Burn to Shine (1999), premier enregistrement avec The Innocent Criminals.

On le retrouvera en studio avec The Innocent Criminals. On ne le retrouver en studio avec les mêmes criminels innocents que huit ans plus tard, pour l’album Lifeline (2007).

Toujours entouré de ses délinquants, un troisième opus paraît en fin en 2016, ce Call it What It Is que le gang vient exposer aujourd’hui au théâtre romain.

A travers la quinzaine d’albums studio qui jalonnent sa carrière depuis 1994, Ben Harper a toujours démontré son goût pour le changement (notamment le premier : Welcome To The Cruel World) à des rencontres de cœur.

Il en est ainsi de ses collaborations avec

  • The Innocent Criminals
  • le légendaire ensemble gospel The Blind Boys of Alabama
  • Relentless7
  • Fistfull of Mercy
  • l’harmoniciste de blues Charlie Musselwhite
  • ou encore sa propre mère, Ellen Harper, pour un émouvant retour aux sources (Childhood Home, en 2014)

Pendant tout ce temps, tournées internationales à guichets fermés, disques d’or ou de platine et récompenses prestigieuses ont fait de Ben Harper une star mondiale.

Militant pour le Tibet, activiste de Vote for Change ou défenseur de la cause animale, le natif de Pomona (Californie) est également un artiste engagé.

Share This:

CHILLY GONZALES à JAZZ A VIENNE le 29.06.2019

Le soutien à la nouvelle génération du jazz est une des valeurs fortes du festival.

Cet engagement se retrouve dans la programmation 2019 notamment, avec la venue d’artistes comme

  • Tom Mish
  • Hocus Pocus
  • Snarky Puppy
  • José James
  • Anomalie
  • Kokoroko
  • Paul Jarret
  • ainsi qu’une soirée autour du piano avec Chilly Gonzales, Chassol et Gogo Penguin.

SAMEDI 29 JUIN – 20h30 – THEATRE ANTIQUE

DCIM100MEDIADJI_0200.JPG
CHILLY GONZALES, PRESENTED IN PIANOVISION

Pianiste et compositeur redoutable, chanteur, producteur et showman extraverti, Chilly Gonzales s’est imposé en deux décennies.

Autant par son approche intimiste et sensible du piano (on évoque Erik Statie à propos de ses Solo Piano démarrés en 2004) que pour son éclectisme, sa démesure et son sens du spectacle.

Formé avec rigueur au classique, au jazz puis plongé dans la pop, le natif de Montréal (en 1972), qui vit à Cologne, enchaîne les collaborations avec Jarvis Cocker, Feist, Peaches, Drake ou Daft Punk.

Suivront son Solo Piano II, puis un revueil de partitions, l’album Octave Minds avec Boys Noize et ce Chambers (2015) qui actualise la musique de chambre.

Other People’s Pieces paraît l’année dernière avec ses reprises de Daft Punk ou Lana Del Rey.

Enfin, le pianiste propose Solo Piano III, dernier opus en date.

Hocus_Pocus©David_Gallard

Pour son concert à Jazz à Vienne, de grands écrans permettront la projection « PianoVision » d’une vue sur le clavier et les mains du pianiste.

De quoi suivre en direct le travail manuel de Chilly Gonzales sur les touches de son piano pour une expérience unique.

Line-up : Chilly Gonzales (p, v), Stella Le Page (vlc, v), Joe Flory (dms)

Share This:

Hermès présente les films EMPREINTES SUR LE MONDE

La projection privée des films EMPREINTES SUR LE MONDE à Lyon, c’était le jeudi 13 juin dans un lieu insolite, l’Institut Lumière !

En présence du Directeur général en charge de la gouvernance et du développement des organisations d’Hermès Olivier Fournier, du Directeur du magasin Hermès de Lyon Xavier d’Escayrac, et du réalisateur Frédéric Laffont.

Regards sur les actions d’Hermès en matière de développement durable.

Projection suivie d’un débat riche en enseignements et animé par Hélène de Talhouët.

Hermès a invité le cinéaste et documentariste Frédéric Laffont, lauréat du prix Albert Londres, à poser son regard sur le rapport de la maison parisienne à l’artisanat durable et responsable, l’un des piliers de l’entreprise depuis sa création, en 1837.

De récit en portrait, de voyage en rencontre, Frédéric Laffont se laisse porter par les gestes, les hommes, les lieux… Qu’ils évoquent, par exemple,

  • l’emploi et l’ancrage territorial à travers l’implantation d’une maroquinerie à Montbron (France)
  • la formation et la transmission des savoir-faire liés à la fabrication de cravaches et de kits de dressage dans un atelier à Sorède (France)
  • ou encore la préservation d’une technique unique de marbrage de la soie à Kyoto (Japon)

les films de Frédéric Laffont donnent à voir l’empreinte positive que la maison parisienne souhaite laisser sur le monde.

Ainsi, ces différentes histoires racontent comment Hermès s’attache à créer des objets qui traversent le temps, et à tisser des liens avec ceux qui l’entourent. En d’autres termes, comment la maison Hermès construit sa relation avec l’environnement et la société, qu’elle définit comme le rapport au monde de l’artisan.

 

Collection Empreintes sur le monde

Avec un regard plein d’humanisme, Frédéric Laffont laisse libre cours à sa caméra en se mettant dans les pas de la maison :
.
« C’est une collection de courts-métrages documentaires réalisés en liberté, fragments d’un univers plusieurs souvent méconnus, qui ne sont qu’éclats d’un seul et même monde, souligne le cinéaste. Des êtres qui a priori semblent éloignés les uns des autres, sont unis par des liens invisibles. »
.
Se piquer de curiosité, se laisser porter par les gestes et les lieux, pousser la découverte jusqu’au bout du monde…
Notre rapport au développement durable se donne à voir dans cette collection Empreintes sur le monde.

Hong Kong, Chine

Pousser la porte de l’un des quinze ateliers de réparation d’Hermès à travers le monde revient à pénétrer dans l’antre de magiciens escamotant le temps qui passe. A Hong Kong, au 22ème étage d’une tour du quartier Admiralty où ils ont posé leurs outils, Christelle, Farid et Alexandre réservent leurs meilleurs tours à des objets qui ont du vécu. Ni vu ni connu, ces artisans chevronnés formés dans les maroquineries françaises rendent sa jeunesse à un sac aimé, changeant une poignée, travaillant un point de couleur ou jouant du point sellier. Restaurer, réparer, tel est leur métier.

Tokyo, Japon

Son Kelly patiné aux nuances sombres transporte, avec ses menus trésors, le souvenir de sa mère. Et les pages de l’agenda qu’elle se procure une fois par an chez Hermès se couvrent, jour après jour, du journal qu’elle tient depuis l’âge de 4 ans. Un luxe intime, à la fois transmission et récit.

Londres, Royaume-Uni

Hermès collabore avec des artistes comme l’illustratrice anglaise Alice Shirley, pour interpréter la beauté et la richesse de la planète et lui rendre hommage, à travers motifs ou imprimés.

Paris, France

Dessins placardés au mur, prototypage, essais… Au Cinquième étage du 24 Faubourg, l’atelier de Laurent Goblet, sellier chez Hermès depuis quarante ans, a pris des airs de bureau d’étude pour la création de la selle Arpège avec la championne allemande de dressage Jessica Von Bredow-Werndl. D’un trait, d’un arrondi, d’une ligne, la selle rêvée se dessine. Fine et légère, elle saura se faire oublier, contrairement à certaines pièces de musée. Arçon, siège, quartiers, sanglons, tout est question d’équilibre dans ce métier enfourché par Hermès depuis plus de 150 ans.

Sorède, France

Des centaines d’habitants de Sorède, dans le sud de la France, ont tressé fouets et cravaches en bois de micocoulier, jusqu’à ce que l’automobile et les tracteurs ne prennent le pas sur le cheval. Un atelier travaille encore ce bois souple et résistant au pied des Albères, au sein d’un établissement ouvert aux personnes en situation de handicap mental. Hermès lui confie la fabrication de toutes ses cravaches et kits de dressage. C’est la garantie, pour ces objets, de traverser le temps.

Kyoto, Japon

Après des années de recherche, c’est à Kyoto qu’a été retrouvée cette technique du marbrage de la soie, à partir de pâte d’amidon teinte dans la masse puis comprimée. L’entreprise Kyoto Marble de la famille Nose en est dépositaire.

Pantin, France

On les reconnaît à leur blouse blanche, qui leur vaut le surnom de « blouse brothers ». Ce sont les frères Prudhomme, Lionel et André, contremaîtres à la maroquinerie de Pantin. Plus que l’habit, leurs gestes affûtés par une quarantaine d’années de maison en font des mentors à la parole d’or, au regard attentif au moindre détail. IIs transmettent ainsi aux artisans selliers les secrets de finitions impeccables, les exigences du sac parfait.

Londres, Royaume-Uni

Sous les 320 mètres de béton de la Trellick Tower, s’épanouit la Goldfinger Factory. Dans ce « West London » défavorisé, les matières premières délaissées du quartier sont transformées en or. De jeunes gens deviennent des apprentis doués, avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès. Bois et tôles de récupération se métamorphosent en meubles design. Un projet social centré sur le style.

Kongussi, Burkina Faso

Posez la marmite à l’envers sur le sol et tracez son contour. Puis prenez une termitière vivante, de la paille et du crottin d’âne pour obtenir le matériau réfractaire d’un four écologique. À Kongussi, au Burkina Faso, l’association Tiipaalga enseigne aux femmes comment construire ces foyers économes en bois, moins polluants et améliorant les conditions de vie. Une idée parmi l’ensemble des initiatives soutenues localement par Hermès à travers le fonds Livelihoods.

Montbron, France

La Tardoire serpente au milieu des près, des vaches limousines paressent. Dans son décor de carte postale, Montbron versait dans l’oubli. L’installation de la maroquinerie Hermès a changé la vie des 2 200 habitants de la commune charentaise depuis 2015. Des familles s’installent à nouveau, l’école retrouve des enfants, la vie associative reprend. Une renaissance.

Empreinte d’Hermès sur…

Hermès emploie 13 500 hommes et femmes, dont 4 500 artisans, la première profession représentée dans la maison. Ce pays de la main se transforme et recrute en permanence. Former, transmettre, développer, assurer bien-être, santé et solidarité… Notre ambition est d’accompagner l’accomplissement de chacun.
.
Hermès s’attache à sublimer, dans une vingtaine de métiers, les plus belles matières offertes par la nature. Les gestes de nos artisans respectent cuirs, soie, étoffes, bois, cristal et métaux précieux. Préserver, optimiser, revaloriser, tracer… Notre devoir est de faire un usage pérenne de ces ressources.
.
Hermès possède 41 manufactures en France, sur 52, et compte plus de 300 magasins dans le monde. La proximité avec les fournisseurs, les partenaires et les territoires se cultive sur le terrain. Fertiliser, mailler, rénover, s’engager… Notre rôle d’entreprise citoyenne est de créer des liens durables.
.

Frédéric Laffont

Frédéric Laffont est un reporter et cinéaste documentariste français. Auteur-réalisateur de plus d’une soixantaine de films documentaires, il a reçu de nombreuses distinctions, dont le Prix Albert Londres en 1987. Il a créé l’agence de presse Interscoop et la société de production de longs-métrages Albert Films. En 2011, il a réalisé Les Mains d’Hermès, sur les différents métiers artisanaux de la maison parisienne. Il dirige Camera Magica, une maison de production de films documentaires créée en 2008.

Hermès

Depuis la fondation d’hermès en 1837, six générations d’artisans entreprenants et passionnés contribuent au développement de nouveaux marchés en transmettant à leurs héritiers le culte de la belle matière, du savoir-faire d’excellence, l’amour des beaux objets faits pour durer, ainsi qu’une volonté constante d’innovation.
Hermès est dirigé par Axel Dumas, gérant depuis 2013, Pierre-Alexis Dumas en est le directeur artistique général. Ils sont tous deux membres de la sixième génération de la famille fondatrice.

Humanisme et poésie

J’ai adoré cette collection de courts métrages, et j’ai découvert un travail emprunt de poésie. Hermès, c’est une vision humaniste de la vie !
Maison du futur par ses valeurs et par ses créations, le modèle artisanal est au coeur d’Hermès !

L’artisanat, c’est la transmission

Partager les fruits de son succès en rendant au monde ce qu’il nous donne, est au coeur de la Maison Hermès. Avec ces différentes histoires, Hermès laisse une empreinte positive sur le monde. J’y ai découvert le concept d’économie de gestes. Chacun d’eux est utile, ils servent le rêve du créateur.

« Le luxe est ce qui se répare »

Hermès, c’est en même temps la tradition parfaite et l’innovation permanente
Un grand MERCI à « Julie » de la boutique Hermès Lyon pour cette magnifique invitation !
.

Share This:

#FUsE 2019 à l’Université Paul Valéry Montpellier

Le Club de la presse Occitanie organise la 3e édition dejournée de speedtraining sur les fondamentaux du marketing digital et de la communication digitale : nouveaux usages, nouvelles tendances.

Cette édition se déroulera à l’Université Paul Valéry – Montpellier 3 / Site de Saint Charles.

.

3e édition
Lundi 24 juin 2019 – 8h00 – 18h00

.

.

Conférence « Sociologie du web »

J’interviendrai à 14h00 pour le Groupe Altitude BMW MINI *, lors d’une conférence sur le thème de la SOCIOLOGIE DU WEB !
.
La transformation numérique des entreprises et la généralisation des médias sociaux révolutionnent l’organisation du savoir et de l’information. A l’ère de la conversation, venez brainstormer autour des dynamismes sociaux et échanger autour du web participatif pour appréhender les enjeux du digital.
.
.
* : “Digital Manager, j’ai pour objectif d’optimiser en région Rhône-Alpes et bien plus encore, la notoriété du Groupe Altitude et de ses 6 sites pour les marques du BMW Group (BMW, MINI, BMW i, Motorrad) autour des valeurs d’Altitude”
.
#conferences #speedtraining #ateliers #web
.

Share This:

PRIX LUMIERE 2019 & PRÉ-PROGRAMME

10e

anniversaire

LUMIERE2019

GRAND LYON FILM FESTIVAL

12/20 OCTOBRE

 

Le Prix Lumière

Depuis 2009, le Prix Lumière récompense une personnalité du cinéma pour l’ensemble de son œuvre et pour le lien qu’elle entretient avec l’histoire du cinéma.

Cette personnalité est ainsi célébrée dans la ville natale du Cinématographe Lumière, Lyon, et à l’endroit même où il a été inventé : rue du Premier-Film.

Remis chaque mois d’octobre lors du festival Lumière, en présence de nombreux artistes et de 3 000 spectateurs dans la grande salle du Centre de Congrès de la Cité internationale, le Prix Lumière se distingue par la qualité de ses lauréats mais aussi son impact médiatique.

Sa portée internationale et la prestigieuse liste des récipiendaires lui ont donné vocation à devenir, malgré son existence récente, un « Prix Nobel » du cinéma.

« C’est devenu un des plus grands honneurs décernés dans le monde entier en quelques années, souvent comparé à un Prix Nobel du cinéma. », a-t-on pu lire dans la presse.

 

Clint Eastwood fut le premier à le recevoir, le 17 octobre 2009.

Il a été suivi de

  • Milos Forman (Tchécoslovaquie),
  • Gérard Depardieu (France),
  • Ken Loach (Royaume-Uni),
  • Quentin Tarantino (États-Unis),
  • Pedro Almodóvar (Espagne),
  • Martin Scorsese (États-Unis),
  • Catherine Deneuve (France),
  • Wong Kar-wai (Hong Kong)
  • Jane Fonda (États-Unis).

 

Le Prix Lumière de 2009 à 2018

 

Francis Ford Coppola

Prix Lumière 2019

Créé par Thierry Frémaux, le Prix Lumière est une distinction qui repose sur le temps, la reconnaissance et l’admiration, pour exprimer notre gratitude aux artistes du cinéma qui habitent nos vies.

Il a été inspiré, entre autres, par la venue en 1992 de Joseph L. Mankiewicz à Lyon qui, quelques secondes après son arrivée, avait voulu connaître l’emplacement exact où Louis Lumière posa sa caméra pour tourner La Sortie des Usines.

Posant ses pieds à l’endroit précis, il ferma les yeux et s’écria : « Merci Lumière ».

Depuis, des centaines de cinéastes sont passés par la rue du Premier-Film, devenue un « lieu-monde » et une mémoire retrouvée de l’histoire du cinéma.

Le festival Lumière se tiendra du samedi 12 au dimanche 20 octobre à Lyon et dans sa Métropole.

Organisé chaque année par l’équipe de l’Institut Lumière, et soutenu par la Métropole de Lyon et la Région Auvergne Rhône-Alpes, ainsi que par de nombreux partenaires privés, le festival Lumière s’est imposé en dix ans comme un rendez-vous important qui honore la vitalité du cinéma mondial et s’adresse à un public qui, en 2018, a culminé à 185 000 personnes dont 129 000 spectateurs dans les salles de cinéma.

En 10 ans, le festival Lumière a déjà accueilli 1 300 000 spectateurs.

Le pré-programme

Lumière 2019

Premiers éléments de programme

Voici les premiers éléments du programme du festival Lumière 2019. Il sera complété dans les deux mois qui viennent et prendra alors son visage définitif fin aout. Tous les détails seront communiqués à la fin août 2019.

Prix Lumière Francis Ford Coppola

 

Rétrospectives

  • Cinéma français : André Cayatte
  • Forbidden Hollywood, les années Warner

Événements

  • Avant-première mondiale de la copie reconstituée et restaurée de La Roue d’Abel Gance en ciné-concert
  • Le dernier film français muet : Dans la nuit de Charles Vanel en ciné-concert et en copie restaurée.
  • Souvenir de Dominique Laffin, à l’occasion de la sortie du livre de Clémentine Autain, Dites-lui que je l’aime.
  • Hommage à Georges Romero avec la ressortie de sa trilogie Zombies en exclusivité et en copies restaurées

Les premiers invités

  • Daniel Auteuil
  • Marina Vlady
  • Bong Joon-Ho

(liste non exhaustive)

Marché International du Film Classique

Hommage à l’éditeur-distributeur américain Criterion, en présence de son Président Peter Becker.

Édition

Deux livres seront l’objet de séances spéciales :

  • Amis américains de Bertrand Tavernier Nouvelle édition (Institut Lumière / Actes Sud).
  • Sterling Hayden, l’irrégulier : Inauguration du livre de Philippe Garnier (La Rabbia)

 

Nuit cinéma

Trilogie : Le Parrain à la Halle Tony Garnier

Mon festival à moi

  • Chaplin en ciné-concert à la Halle Tony Garnier : L’Émigrant et autres courts métrages.
  • Du cinéma pour toute la famille dans les salles de Lyon et de sa Métropole.

 

10e anniversaire

Dix ans de Prix Lumière

 

Nouveauté ! Lumière Classics

Désormais un jury sera invité à commenter et juger deux sections :

– Une sélection des belles restaurations de l’année

– Compétition de documentaires sur le cinéma

 

Grandes projections

Le rendez-vous immanquable des amateurs de grands films sur grands écrans, immenses classiques ou chefs-d’œuvre plus contemporains, qui ont marqué l’histoire du cinéma, comme par exemple, La Grande évasion de John Sturges, qui ressort en copie restaurée.

 

Par ailleurs, un « best of » de dix ans de programmation sera proposé.

 

Trésors des archives

Des films rares et des curiosités proposés par les archives et cinémathèques du monde entier.

 

Master Class

  • Tous les après-midis à la Comédie Odéon, les invités d’honneur de Lumière 2019 évoqueront leur carrière et échangeront avec le public.
  • Tous les matins à la Villa Lumière, pour les professionnels du cinéma et les cinéphiles, pour parler technique, restauration, histoire du cinéma.
  • Le vendredi 18 octobre, master class du Prix Lumière au Théâtre des Célestins.

 

Exposition photos

Une série d’expositions photos sur le cinéma dans divers lieux de la ville.

 

Trois prix pour honorer les professionnels

  • Prix Bernard Chardère
  • Prix Raymond Chirat
  • Prix Fabienne Vonier

 

Actions sociétales du festival Lumière

  • Quinzaine de l’intégration en lien avec la Préfecture du Rhône et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et en lien avec des associations comme Forum Réfugiés : une soixantaine de personnes intégrées aux équipes de bénévoles, avec cinq entreprises associées dont EDF et Adéquat, partenaires du festival, qui proposent chaque année à l’issue du festival des stages, des contrats en alternance et des postes salariés.
  • Opération enfants malades, en collaboration avec l’association Rêve de cinéma, l’hôpital Femme Mère Enfant, le Centre Léon Bérard, les hôpitaux Saint-Joseph et Saint-Luc et cette année l’hôpital du Vinatier.
  • Le cinéma en prison : une projection sur grand écran dans la maison d’arrêt de Corbas présentée par un invité, accompagnée par la diffusion sur le canal interne de la prison de films projetés pendant le festival.
  • Opération bas carbone : comme chaque année, le festival Lumière et l’ONF élaborent un projet de reboisement avec une plantation expérimentale d’essences nouvelles, sur une commune de montagne du Chablais. C’est le 19e projet Bas carbone du festival Lumière en Auvergne-Rhône-Alpes. Le premier avait été d’apporter une contribution à la reconstruction du Refuge du Goûter. De surcroit, il sera proposé aux festivaliers de calculer leur empreinte carbone liée au festival et de compenser en participant au projet de plantation

 

Quelques chiffres

Le festival Lumière, c’est…(Chiffres de l’édition 2018)

  • 9 jours de festival• 424 séances de cinéma
  • 190 films• 185 000 festivaliers
  • 60 lieux impliqués dans toute l’agglomération
  • des expositions, des rencontres avec des professionnels…
  • 4 892 accrédités publics dont 2 562 accrédités « – de 25 ans »
  • Plus de 1 500 personnalités et professionnels du cinéma
  • 6 730 scolaires• 830 bénévoles : étudiants, actifs, personnes en recherche d’emploi, retraités
  • 90 000 auditeurs de Radio Lumière
  • 130 personnalités du cinéma ayant présenté des films

 

Un budget de 4 millions d’euros financé à 70% par des ressources propres et à 30% par les pouvoirs publics.

Les ressources propres ont atteint 70% du budget contre 41% en 2009 et permettent de financer le développement du festival depuis 9 ans tout en préservant des prix publics bas afin de permettre l’accès du festival au plus grand nombre.

 

Les partenaires publics

  • La Métropole de Lyon
  • La Région Auvergne-Rhône-Alpes
  • Le CNC (Centre National du Cinéma et de l’image animée) pour le Marché International du Film Classique

 

La dimension économique et sociale du festival

  • Une centaine d’emplois créés : agents d’accueil et de billetterie, logisticiens, chauffeurs, techniciens, projectionnistes, ainsi que tous les postes liés à la dimension territoriale du festival, à l’accueil des invités, à la coordination de l’événement et des grandes soirées…
  • 43 lieux de projection dont 36 salles de cinéma associées au festival sur toute l’agglomération et qui perçoivent la moitié des recettes réalisées en leur sein
  • La participation à la formation des plus jeunes avec une vingtaine de stagiaires, d’étudiants en contrat d’alternance intégrés à l’organisation du festival et 34% de bénévoles de 18-25 ans
  • Le soutien de près de 75 entreprises et particuliers mécènes et sponsors• Une participation à l’économie et à l’emploi au niveau régional avec 349 entreprises fournisseurs
  • Une ouverture particulière aux jeunes entreprises pour les prestataires du festival• Des commerçants lyonnais, des hôtels (1 800 nuits), des restaurants (environ 10 000 repas) accueillant le public et les professionnels pendant 9 jours
  • Un travail en partenariat avec une trentaine d’associations dans le domaine de l’insertion sociale et professionnelle

 

#Lumiere2019

Share This:

ATELIER NUMÉRIQUE La sociologie du Web

Rendez-vous le mardi 16 avril de 12h15 à 13h45 au Club de la Presse de Lyon !

La transformation numérique des entreprises et la généralisation des médias sociaux révolutionnent l’organisation du savoir et de l’information.
A l’ère de la conversation 2.0, venez brainstormer autour des dynamismes sociaux et échanger autour du web participatif pour appréhender les enjeux du digital.

J’aurai le plaisir d’animer ce nouvel Atelier !

Rencontre réservée exclusivement aux adhérents du Club de la presse de Lyon

=> Inscription obligatoire par mail : contact@clubpresse.com

Share This:

// Programmation Jazz à Vienne 2019

Jazz à Vienne lève le voile sur la programmation de sa 39e édition !

28 JUIN – 13 JUILLET

Depuis 39 ans, Jazz à Vienne lance le début de l’été avec 16 jours de fête pour célébrer toute la richesse du jazz en associant plaisir, qualité et découverte.

Le festival a tissé des liens forts avec les structures du territoire permettant de proposer chaque année de grands concerts et des rendez-vous inédits mêlant musique, rencontre et convivialité !

Pour 2019, Jazz à Vienne garde le cap et reste fidèle à son histoire avec une programmation qui cherche toujours à défendre cette musique, mais également à surprendre avec des créations et des projets spéciaux qu’on ne verra que sur le festival.

DCIM100MEDIADJI_0200.JPG

250 concerts & 1 000 artistes avec

  • Ben Harper

  • Bobby McFerrin

  • Diana Krall

  • Parov Stelar

  • Chick Corea

  • Hocus Pocus

  • Snarky Puppy

  • Tom Misch

  • John Zorn

  • Neneh Cherry

  • Chucho Valdés

  • Kassav

  • Manu Dibango

  • Chilly Gonzales

  • Ibeyi

  • Charlie Winston

  • Gogo Penguin

  • Fatoumata Diawara

  • Thomas Dutronc

  • Calyspo Rose

  • Camille

  • … et bien d’autres !

 

ÉCHO DE 2018

  • Chaque année, le festival célèbre le jazz, dans toute sa richesse, son éclectisme, ses valeurs de partage, de rencontres et d’ouverture.France Inter
  • On ne compte plus les monstres sacrés passés dans son théâtre romain, ni les concerts marquants qui y ont eu lieu.Télérama
  • Le jazz s’infiltre dans toutes les oreilles et rythme les nuits estivales du 28 juin au 13 juillet. FIP
  • 250 concerts et un millier d’artistes trouvant racine dans le jazz. AFPJazz à Vienne, l’un des plus gros raouts du jazz en France.Le Journal du Dimanche
  • Véritable institution, Jazz à Vienne c’est environ mille artistes pour deux cent cinquante concerts.Les Inrockuptibles
  • Une programmation audacieuse (…), Jazz à Vienne a su attirer (…) les plus éminents représentants de la note bleue dans son majestueux Théâtre Antique. L’Express
  • Vienne célèbre la musique dans toute sa richesse, et dans le cadre grandiose de son Théâtre Antique.La Croix
  • Sa longévité fait chaud au cœur ! Depuis près de quarante ans, cette grande fête du jazz réunit les plus grands artistes d’hier et d’aujourd’hui.Le Figaro
  • C’est tout l’Olympe du jazz qui vient secouer le Théâtre Antique. Elle
  • Jazz à Vienne ne connaît pas seulement ses classiques, mais connaît ses modernes aussi et surtout ses croisements musicaux improbables. Europe 1
  • Un moment heureux, c’est la musique même. Le Monde
  • Très belle affiche, métissée et colorée pour la 38e édition de Jazz à Vienne.Marie-Claire
  • Le Théâtre résonne encore de l’ovation que nous avons réservée au groupe à minuit trente sous les averses.Jazz News
  • Programmation pléthorique et électrique (…) À Vienne, on envisage le jazz dans toutes ses largeurs et dans tous ses cousinages. La Terrasse
  • 16 jours, 4 scènes, 250 concerts, 1000 artistes, 200 000 spectateurs en moyenne. Ces quelques chiffres démontrent l’importance du festival (…). A Nous Paris
  • Jazz à Vienne s’offre une cure de jouvence (…) et a décidé de boxer dans une catégorie supérieure.Le Petit Bulletin
  • Comme chaque année, publics et artistes de tous horizons vont se croiser avec, à l’esprit, l’insatiable envie de partager des émotions ! Make x France
  • Jazz à Vienne est devenu une institution dans le monde des festivals, un peu comme un monument qui traverse le temps.Tous les Festivals
  • Le plein de frissons au cœur d’une nuit d’été.Le Dauphiné Libéré

 

Share This: