JAZZàVIENNE 2019 : EN ROUTE POUR LA 39è ÉDITION !

LA 39E EDITION DE JAZZ A VIENNE AURA LIEU DU 28 JUIN AU 13 JUILLET 2019

DEVOILEMENT AFFICHE & PREMIERS NOMS

Jazz à Vienne et le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême font dialoguer les arts.

Dans le cadre d’un partenariat initié en 2017, Jazz à Vienne s’est rapproché du Festival d’Angoulême, pour faire appel chaque année à un(e) auteur(e) de bande dessinée afin de lui confier la réalisation d’une illustration pour la communication visuelle du festival Jazz à Vienne.

Après Brüno qui a réalisé l’affiche de la 38e édition, c’est l’illustrateur et dessinateur de bande dessinée Jacques de Loustal qui se voit confier la création du visuel de l’édition 2019. 

L’AFFICHE 2019

Loustal relève le défi de l’affiche 2019 et propose un visuel aux couleurs chaleureuses, aux ambiances exotiques et à l’atmosphère onirique. Le dessin présente une femme, les yeux fermés, connectée avec les musiciens et transportée par leur musique dans une atmosphère singulière, apaisante, évocatrice d’un voyage hors du temps.

La griffe artistique de Loustal se reconnaît au premier regard tout comme les motifs récurrents de ses dessins : les îles, les palmiers, les étendues d’eau ou encore les oiseaux spectateurs…

Venu passer une soirée à Jazz à Vienne l’été dernier, Jacques de Loustal se souvient de la lumière et de l’atmosphère particulière de la tombée de la nuit sur la scène du Théâtre Antique :

« Un concert à Jazz à Vienne, c’est assister à tout le coucher du soleil au-dessus de la scène et de cet horizon qui coule, le Rhône […] On est dans ces couleurs crépusculaires avant que ce soit nocturne. C’est ce moment qui est particulier au festival, le crépuscule. Ce moment où tout commence. Ce moment où les grandes soirées commencent ».

Le jazz présenté pendant la quinzaine est ouvert et métissé. La musique qui se joue sur le dessin en est l’image : « Un jazz varié et multiple », selon Jacques de Loustal.

 

Theatre_Antique_1©Séquence_Flyvisionfilms_Drone

LE DESSINATEUR DE L’AFFICHE

Jacques de Loustal, dit Loustal, est né en 1956. À la fin des années 70, alors étudiant en  architecture, Loustal commence à publier des  illustrations dans Rock & Folk où il rencontre  Philippe Paringaux. Ensemble, ils  signeront une dizaine d’albums dont Barney et la Note bleue, Coeurs de sable, Kid Congo, Le Sang des voyous… Il a aussi travaillé avec d’autres écrivains tels que Jérôme Charyn (Les Frères Adamov),  Jean-Luc Coatalem (Jolie Mer de Chine ou Rien de neuf à Fort Bongo), Dennis Lehane (Coronado) et Tonino Benacquista (Les Amours insolentes…).

Il a signé récemment avec Jean-Claude Götting Pigalle 62.27 et Black Dog. Parallèlement à ses activités d’auteur de bande dessinée, il travaille comme illustrateur pour l’édition notamment autour de l’oeuvre de George Simenon, la presse (The New Yorker), la publicité, et publie des livres pour la jeunesse. Grand amateur de voyages, ses carnets de dessins sont publiés aux éditions du Seuil et à la Table Ronde. Esprits d’ailleurs, le dernier en date, rassemble six années de voyages, du Japon en passant par l’Ouest américain, la Polynésie, l’Afrique du Sud…

Loustal trouve son inspiration dans la peinture et le cinéma qui nourrissent sont univers original. Rompu à toutes les disciplines – aquarelle, croquis, huiles sur toile, fusain…, ce coloriste hors pair utilise même parfois les outils numériques pour la mise en couleur de ses dessins. Il a réalisé de nombreuses affiches parmi lesquelles celles de Paris Plage ou du Festival de jazz de Pori. Artiste prolifique, Loustal a publié à ce jour plus de 80 ouvrages.

 

Theatre_Antique_2©Séquence_Flyvisionfilms_Drone

  

CONCERT DESSINÉ DE CRÉATION

Parallèlement à la réalisation des visuels Jazz à Vienne, le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême et Jazz Vienne mettent en commun leur réflexion afin de proposer un concert dessiné de création mêlant musique et bande dessinée. Une rencontre, en live, d’un  dessinateur et d’un musicien, pour composer une oeuvre hybride. Un spectacle inédit sera ainsi coproduit chaque année, à l’image du concert à la Salle du Manège le 5 juillet dernier qui a marqué la rencontre entre Rokia Traoré et Rubén Pellejero. Pour 2019, ce concert dessiné réunira le musicien Christophe Chassol et le dessinateur belge Brecht Evens.

 

Theatre_Antique_1©Arthur_Viguier

 

CHRISTOPHE CHASSOL, BIG SUN

Pianiste, compositeur, arrangeur et directeur musical, le charismatique et talentueux Christophe Chassol compose en articulant voix, musique, sons et images au sein d’objets audiovisuels inédits. En mars 2014, il part pour la Martinique dont sa famille est originaire. Au retour, il compose, monte, assemble, répète et crée les vingt-sept plages d’une odyssée de l’espace antillais. La Martinique de Big Sun pulvérise les clichés, les codes et les catégories musicales. Chassol nous entraîne dans un étrange voyage organisé.

 

Christophe_Chassol_1©dr

 

BRECHT EVENS

À peine sorti de l’école Saint-Luc de Gand, Brecht Evens publie Les Noceurs à 22 ans, son projet de fin d’études. Représentant une nouvelle génération de jeunes auteur(e)s, l’artiste flamand dépeint son pays et sa culture dans ce premier ouvrage traduit en sept langues, récompensé au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême par le prix de l’Audace en 2011. Après Les Amateurs (2011) et Panthère (2014), tous deux en sélection officielle du Festival, il rend hommage à Paris pour les éditions Vuitton dans son dernier ouvrage. Il travaille en parallèle à la galerie Martel, pour la presse et le monde de la mode. Il vit et travaille à Paris.

 

Brecht_Evens©dr

 

3 AUTRES NOMS DÉVOILÉS !

En attendant le 20 mars 2018, date d’annonce officielle de la programmation de la 39e édition du  festival Jazz à Vienne, trois concerts au Théâtre Antique sont déjà confirmés !

 

HOCUS POCUS

Le 20 avril 2012, les six membres d’Hocus Pocus ont rejoint C2C à Tokyo pour leur dernier show sur scène, symbole du passage de témoin entre les deux formations. 20syl et Greem, membres des deux entités se sont dédiés à leur quatuor de DJs pour donner naissance à l’album Tetra.

Le succès a été au rendez-vous : leurs platines leur ont rapporté un double disque du même nom, quatre Victoires de la musique, et de nombreuses tournées à travers le monde. La pause d’Hocus Pocus est intervenue après trois albums en cinq ans, 73 Touches (2005), Place 54 (2008) et 16 Pièces (2010).

A travers ces disques, fruits de multiples collaborations, le groupe nantais a réussi à imposer à la scène musicale son Hip Hop aux influences jazz, soul, et funk. Outre les rappeurs Oxmo Puccino et Akhenaton, les six musiciens ont notamment attiré dans leur univers les Britanniques Alice Russell et Omar ou l’Américain Fred Wesley. « Beautiful Losers », « Recyclé », « Équilibre », « À mi chemin »…

Des morceaux aux styles éclectiques, devenus depuis des classiques. Avide de découvertes et de rencontres musicales, le leader 20syl a troqué le micro pour les machines quelques années plus tard en formant le duo AllttA aux côtés de Mr J. Medeiros du groupe américain The Procussions. Les deux artistes se connaissaient bien puisqu’habitués à croiser les rimes du temps d’Hocus Pocus. Stro, un autre membre de la formation californienne, est lui allé rejoindre The Roots, le groupe auquel les Nantais ont souvent été comparés de par leurs univers proches, les deux ayant en commun la présence d’instrumentistes sur scène. Hocus Pocus a bâti sa renommée sur l’énergie que ses membres déploient sur scène.

Le groupe décide de revenir avec une tournée anniversaire à l’été 2019. L’occasion de célébrer leurs plus grands succès et revisiter un répertoire qui aura tout au long des années 2000 renversé salles combles et festivals.

 

Hocus_Pocus©David_Gallard

 

JOHN ZORN : BAGATELLES MARATHON

John Zorn est un compositeur, improvisateur, saxophoniste, clarinettiste, producteur et arrangeur américain dont le répertoire entre jazz, musique contemporaine et rock échappe à toute classification. Entre mars et mai 2015, John Zorn a écrit trois cent nouvelles compositions rassemblées sous l’appellation The Bagatelles. À l’occasion d’un concert-marathon, qui verra se succéder quatorze groupes, une cinquantaine d’oeuvres issues de ce répertoire seront présentées au public pour offrir une expérience unique. Les groupes réuniront les plus fervents collaborateurs de Zorn et de nombreux jeunes talents issus des scènes jazz, rock et classique. Le spectacle promet plus de quatre heures de musique intensive orchestrée par les plus créatifs et talentueux musiciens new-yorkais du moment.

John_Zorn©dr

Line-up : Masada : John Zorn (s), Dave Douglas (t), Greg Cohen (b), Joey Baron (dms); Sylvie Courvoisier & Mark Feldman : Mark Feldman (v), Sylvie Courvoisier (p); Mary Halvorson Quartet : Mary Halvorson (g), Miles Okazaki (g), Drew Gress (b), Tomas Fujiwara (dms); Craig Taborn Solo : Craig Taborn (p); Trigger : Will Greene (g), Simon Hanes (b), Aaron Edgcomb (dms); Erik Friedlander-Mike Nicolas Duo : Erik Friedlander (c), Michael Nicolas (c); John Medeski Trio : John Medeski (org), Dave Fuczynski (g), Calvin Weston (dms); Nova Quarter : John Medeski (p), Kenny Wollesen (vibes), Trevor Dunn (b), Joey Baron (dms); Gyan Rilzy & Julian Lage : Gyan Riley (g), Julian Lage (g); Brian Marsella Trio : Brian Marsella (p), Trevor Dunn (b), Kenny Wollesen (dms), Kue Mori : Ikue Mori (electronics); Kris Davis : Kris Davis (p), Mary Halvorson (g), Drew Gress (b), Kenny Wollesen (dms); Peter Evans Solo : Peter Evans (t); Asmodeux : Marc Ribot (g), TrevorDunn (b), Kenny Grohowski (dms).

 

BOBBY MCFERRIN

 En quelques décennies, Bobby McFerrin aura brisé toutes les règles : lauréat de 10 Grammy, il a brouillé la frontière entre musique pop et savante, n’hésitant pas à « faire l’idiot » pieds nus dans des salles pourtant prestigieuses à travers le monde, explorant vocalement des territoires vierges et inspirant une toute nouvelle génération de chanteurs a cappella ainsi que le mouvement beatbox.

Son dernier album, Spirityouall, est un enregistrement « cool », bluesy, un pas de côté inattendu pour ce rebelle de l’industrie de la musique qui à lui seul a redéfini le rôle de la voix avec son hit a cappella « Don’t Worry, Be Happy », ses collaborations avec Yo-Yo Ma, Chick Corea et l’Orchestre philharmonique de Vienne, son choeur d’improvisation Voicestra et ses performances vocales solo légendaires ! Cela a été la plus silencieuce et polie des révolutions.

Bobby McFerrin a toujours été une improbable star de la pop. Il a créé un veritable hit qui est resté numéro 1 des ventes et qui a traversé les generations puis est tranquillement retourné vers son propre parcours musical, iconoclaste, improvisant à la télévision nationale, chantant des mélodies sans mots, inventant spontanément des partitions pour 60 000 choristes dans un stade en Allemagne, ignorant les frontières du genre, défiant toutes les attentes…

La plupart des gens ne savent pas que Bobby vient d’une famille de chanteurs. Son père, baryton du Metropolitan Opera a chanté pour Sydney Poitier pour la version cinématographique de Porgy & Bess, et sa mère Sara était une soliste soprano et professeur de chant.

Bobby_McFerrin©dr

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *