Affiche_2018_Paysage©Brüno

JAZZàVIENNE 2018 : EN ROUTE POUR LA 38è ÉDITION !

Jazz à Vienne et le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême font dialoguer les arts. De nombreux points communs existent entre ces festivals tous deux référents dans leur domaine artistique… A commencer par un désir partagé d’offrir aux festivaliers, dans ces deux disciplines que sont le jazz et la bande dessinée, un programme varié privilégiant avant tout les découvertes et les rencontres. Dans le cadre de ce partenariat, le Festival d’Angoulême proposera chaque année à un auteur de bande dessinée différent de réaliser l’affiche de Jazz à Vienne.

LA NOUVELLE AFFICHE 2018

C’est le dessinateur français Brüno, dont l’univers graphique oni-rique et mystérieux se mêle à une imagerie musicale, qui relève le défi de l’affiche 2018 ! Un visuel dans la lignée de son travail avec un style très synthétique, influencé par la bande dessinée franco-belge qu’il réinterprète en insufflant des influences américaines comme Burns. Le dessin de Brüno se définit par des images simples et fortes.

Affiche-2018_Portrait©Brüno

Un minimalisme à la composition soignée. L’affiche 2018 nous présente un musicien hors du temps, inspiré de Miles Davis, à la posture dérivée des seventies et portant des lunettes futuristes.

Le choix des couleurs de l’affiche reflète également le style du dessinateur. Pensées sur des gammes très réduites, les teintes sont travaillées comme le visuel dans une logique impactante. Cela se traduit par le rapport de masse entre le jaune très lumineux contrebalancé par une gamme plus froide et plus éteinte de bleus soulignant la composition du dessin.

Afin d’accompagner ce changement d’univers visuel, le festival Jazz à Vienne se dote parallèlement d’une toute nouvelle identité graphique imaginée à partir du logo réalisé par la graphiste Aude Perrier.

LE DESSINATEUR

Né en 1975, Brüno vit et travaille à Nantes. Son domaine de prédilection est le récit de genre sous toutes ses formes : science-fiction (Biotope, Nemo), guerre (Commando Colonial), polar (Inner City Blues), western (Junk)…

Il est le créateur avec Fabien Nury, de Tyler Cross, personnage de gangster qui s’inscrit dans la grande tradition du roman noir. Côté inspiration musicale, il signe en 2000 le portfolio 50 Portraits de jazz et participe en 2009 à l’album collectif Rock Strips.

Amoureux de la musique noire américaine, il cosigne en 2016, avec l’auteur Bourhis, Le Petit Livre Black Music qui retrace, à travers la musique populaire des Etats-Unis d’Amérique entre 1945 et 2015,

« l’émancipation lente et toujours inachevée d’un peuple, de la ségrégation à Obama »

UN CONCERT DESSINÉ DE CRÉATION

Parallèlement à la réalisation des visuels Jazz à Vienne, les deux festivals vont proposer chaque année un concert dessiné de création mêlant musique et bande dessinée. Il s’agit de faire se rencontrer, en live, un dessinateur et un musicien, pour composer une œuvre hybride.

Pour la prochaine édition du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême du 26 au 29 janvier 2018 et du festival Jazz à Vienne du 28 juin au 13 juillet 2018, le concert dessiné réunira Rokia Traoré et le dessinateur Rubén Pellejero.

ROKIA TRAORÉ

Rokia Traoré, née à Kati, dans la banlieue de Bamako, au Mali, est une chanteuse, auteure, compositrice, interprète et guitariste malienne. Sa discographie se compose de six albums, sortis entre 1998 et 2016. Son style original lui vaut en 2009 une Victoire de la Musique dans la catégorie Musiques du monde.

Très engagée dans son pays, son dernier album Né So (Chez soi, en bambara) est directement inspiré de l’expérience et du conflit qui secoue le Mali depuis 2012. Rokia Traoré est également la fondatrice et présidente de la Fondation Passerelle à Bamako qui aide la jeune création musicale et artistique au Mali, où elle réside.

RUBÉN PELLEJERO

Né près de Barcelone en 1952, Rubén Pellejero travaille comme dessinateur dès 1970, avant de se tourner vers la bande dessinée en 1982. Son trait, élégant et réaliste, semble inspiré à la fois par la bande dessinée italienne et par le travail en noir et blanc de Jean Giraud…

Avec le scénariste Jorge Zentner, il réalise Les Mémoires de Mr Griffaton et FM , deux albums publiés en français chez Magic Strip. En 1996, Pellejero publie Le Silence de Malka, qui obtient l’Alph’Art du meilleur album étranger à Angoulême l’année suivante. Il publie également L’Impertinence d’un été (avec Denis Lapière) et Loup de pluie (avec Jean Dufaux), avant de reprendre récemment Corto Maltese aux côtés de Juan Diaz Canales.

INFOS PRATIQUES

Le concert dessiné de Rokia Traoré et Rubén Pellejero aura lieu le vendredi 26 janvier 2018 à 21h dans le cadre du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême (Théâtre d’Angoulême, 30€, réservations sur theatre-angouleme.org) et le jeudi 5 juillet 2018 dans le cadre du Festival Jazz à Vienne (Théâtre de Vienne, ouverture de la billetterie début février 2018 sur jazzavienne.com).

3 AUTRES NOMS DE LA PROGRAMMATION 2018 DÉVOILÉS

En attendant le 20 mars 2018, date d’annonce officielle de la programmation de la 38e édition du festival Jazz à Vienne, trois concerts au Théâtre Antique sont déjà confirmés !

  • ROKIA TRAORÉ, NÉ SO
  • MORCHEEBA
  • GREGORY PORTER : NAT KING COLE AND ME, AVEC L’ORCHESTRE NATIONAL DE LYON DIRIGÉ PAR VINCÉ MENDOZA

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *