La Fabrique du Ski sur le plateau de Télé Grenoble, émission « Grand Air »

Le 23 novembre 2015, La Fabrique du Ski était sur le plateau de Télé Grenoble Isère au cœur des Alpes ! Christian Alary, PDG de La Fabrique du Ski, participait à l’émission « GRAND AIR » avec le grimpeur-compétiteur français et numéro 2 mondial Gautier Supper, le collectif de photographes montagnards DiVertiCimes qui présentait son nouvel ouvrage ‘Grenoblicimes Conjuguer la montagne », et l’explorateur spéléo Adrien Ragiot à l’origine du site beontherope.com, ensemble de vidéos autour de la montagne et ses activités verticales !

Le Petit Poucet

Thibault Leduc : Si en Isère on connaît le géant Rossignol, on connaît un peu moins « le tout petit Poucet » La Fabrique du Ski, créé il y a bientôt deux ans en Chartreuse ! Pourquoi avez-vous eu envie de vous lancer « en solo » dans une aventure comme celle-là ?

Christian Alary : J’ai toujours conçu des skis, depuis 15 ans je conçois des skis, j’ai d’ailleurs travaillé pour « le géant » que j’apprécie encore beaucoup d’ailleurs, qui représente beaucoup pour moi et qui est installé au pied de la Chartreuse. J’ai travaillé pendant cinq ans pour lui et aussi pour d’autres sociétés dans l’industrie du ski. J’ai fini l’année dernière par créer La Fabrique du Ski à Saint-Pierre de Chartreuse !

TL : Là, vous êtes dans un autre univers, vous travaillez en couple et dans un système de fabrication très artisanale.

CA : On avait ce besoin-là avec Raphaëlle Lavialle, de créer La Fabrique du Ski et on est allés chercher le soutien de partenaires. Des amis, Erik Arlen et Ludovic Roth, des designers parisiens qui ont créé leur propre agence ARRO Studio, sont associés à La Fabrique du Ski. On a créé ensemble La Fabrique du Ski puisque le design de nos skis, notre identité visuelle, notre charte graphique sont très importants au même titre que la qualité sur neige des produits.

Un secret de fabrication

TL : Il y a un petit secret de fabrication dans votre atelier par rapport à ce qu’on peut voir dans la grande industrie.

CA : L’objectif, quand on créé une petite marque comme La Fabrique du Ski avec des volumes de production qui sont limités, c’est d’avoir une certaine flexibilité, c’est-à-dire d’être capable de faire évoluer sa gamme, de faire évoluer ses modèles, d’innover en permanence, d’être toujours collé au marché et de proposer des choses nouvelles. Donc on a un procédé qui est particulier, extrêmement flexible et qui nous permet, non pas d’être rapides en termes de production puisqu’il nous faut cinq heures pour faire une paire de skis, mais de pouvoir changer les tailles de cote, les graphismes des produits, de faire évoluer notre gamme en permanence.

Un noyau tout en bambou

TL : L’autre particularité, c’est ce noyau qui est en bambou.

CA : On utilise une structure standard qui a été inventée par Rossignol dans les années 1970, c’est-à-dire qu’on utilise de la fibre de verre bien sûr, mais notre noyau est particulier car c’est un noyau tout en bambou. Ce sont des lamelles de bambou de 5 mm de large qui sont lamellées collées L’originalité et pourquoi on utilise du bambou, c’est parce que réellement, cela a une influence de comportement sur neige. On a pu le comparer à des bois qui sont utilisés comme le frêne, des bois haut de gamme que vous allez retrouver dans le ski de course. On sent un confort en « toute neige tout terrain » qui est vraiment intéressant et dont je n’ai pas pu me dissocier.

Chartroussin !

TL : Alors pourquoi vous vous êtes installé à Saint-Pierre de Chartreuse puisqu’il n’y a pas de bambou ?

CA : Parce que je suis Chartroussin et qu’il n’y a pas de bambou ailleurs en France alors autant s’installer pas trop loin de la maison ! Et la Chartreuse est un beau pays, c’est un pays que j’adore !

TL : De la Dent de Crolles, on voit les pistes de Saint-Pierre, j’imagine qu’installer sa Fabrique du Ski dans une station de ski pour faire des tests, etc. c’est plus pratique.

CA : être sur un bassin de pratique, c’est clairement un avantage pour développer les produits, même si on les développe aussi l’été aux 2 Alpes. C’est un avantage pour toucher son consommateur. Saint-Pierre de Chartreuse, est une petite station mais on est proches de tout, au croisement entre Chambéry, Grenoble et Voiron. Du coup, on est quand même sur une grosse zone de chalandise.

Commercialiser des skis différemment

TL : Petite fabrication, vous disiez 5 heures pour faire une paire de skis, vous en faites quelques centaines au maximum par saison et vous les commercialisez aussi « différemment », on ne les trouve pas dans les magasins de skis, vos produits.

CA : Non, c’était un choix de départ, on ne voulait pas ça et tout le monde le comprendra car on voulait proposer des produits accessibles en termes de prix, donc on avait décidé de les commercialiser nous-mêmes sur internet ou directement à La Fabrique du Ski.

TL : En termes de prix, cela donne quoi du ski « Made In France » fait à la main, est-ce plus cher que ce que l’on peut trouver dans le commerce classique ?

CA : Détrompez-vous, le 1er prix c’est 550 € sans fixations, et le plus cher est à 720 euros sans fixations. Donc on ne déplafonne pas les prix, et on est sur les prix du marché. Et les gens peuvent venir les acheter chez nous directement à La Fabrique du Ski à Saint-Pierre de Chartreuse.

Des noms poétiques

TL : Je crois que vous leur donnez des petits noms poétiques en plus !

CA : Oui, par exemple, « Je n’irai pas sans toi » est un concept unique à La Fabrique du Ski. Unique en termes de ligne de cote puisque c’est quelque-chose qu’on a développé l’année dernière et qui marche très bien. Vous avez « Tout est permis », « Sans compromis », « Quand la montagne s’en mêle », « L’orage gronde », « Enfin seul » pour le ski de rando.

TL : Il n’y a pas de déclinaison en Snowboard pour l’instant de prévu ?

Christian Alary : Non, parce qu’on s’appelle La Fabrique du Ski !

Thibault Leduc : Alors si vous voulez découvrir, tester les skis en bambou, il n’y a qu’une adresse en France, peut-être même dans le monde, c’est à Saint-Pierre de Chartreuse !

GRAND AIR : La montagne traitée sous tous les angles, été comme hiver avec de nombreux invités en plateau. Emission présentée toutes les 2 semaines par Thibault Leduc et diffusée le lundi à 12h30 et 21h, mardi à 10h et 22h30, mercredi à 12h, vendredi à 10h, samedi à 17h et dimanche à 18h30. L’émission Grand Air est diffusée en Isère sur la TNT (canal 38) et numéricâble (canal 90) et partout en France sur les box ADSL : free (canal 30 & 334), orange (canal 240)  et alice (canal 354), sur Télé Grenoble Isère pendant 15 jours mais aussi sur leur page web et leur page DailyMotion.

Pour revoir la vidéo de l’émission, c’est ici : http://www.dailymotion.com/video/x3f7g56_grand-air-23-novembre-2015_tv

Retrouvez toute l’actualité de La Fabrique de Ski sur
• sa Page Facebook
• son compte Twitter
Instagram
LinkedIn

 

 

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *